Fruits de passions

Fruits de passions

Boucle Col du Soufre-Col rouge au départ de Mottaret

Départ du bas de Mottaret, passage du col du soufre, nuit au refuge de Péclet-Polset, passage au col rouge et retour au point de départ

Dénivelé positif cumulé : environ 1900 m

Durée : Deux jours

Type de course : randonnée pour bons marcheurs

 

 

PRESENTATION

 

 

Il s'agit d'une très belle randonnée, qui offre une remarquable approche de la haute montagne, avec, le premier jour de marche, une montée inoubliable le long du glacier de Gébroulaz. Suit, après le passage du col du soufre, une incursion dans la magnifique vallée de Pralognan, surplombée à l'Est par les glaciers de la Vanoise. Le retour dans la vallée de Méribel se fait par le franchissement du col rouge. La diversité géologique de l'environnement traversé est très grande et offre des paysages tout en contrastes.

 

 

 

ITINERAIRE

 

 

 

Itinéraire de la randonnée (en rouge)

 

 

Du bas de Mottaret, prenez en direction du SSE le large chemin de terre vers le lac de Tueda. Traversez le plan de Tueda jusqu'au fond, puis, poursuivez à gauche le chemin qui monte vers l'Ouest le long du Doron des Allues. Vous atteindrez alors le vallon du Fruit (2000 m environ). En direction du refuge du Saut vers le SSE, continuez à suivre le chemin qui traverse un vaste replat, avant que la vallée ne se resserre un peu en aval du refuge (2127 m).

Vous devez alors choisir le sentier qui monte en direction du SSO, légèrement à droite en surplombant le Doron. Vous traverserez un torrent à votre gauche par un petit gué à 2262 m. En direction du Sud, il faut monter dans la très longue moraine du glacier de Gébroulaz. Vous franchirez, par un pont vers 2440 m, le Doron des Allues. Attention, il est déjà arrivé que le pont soit emporté par le torrent, en période de crue.

Une fois le pont franchi, ne vous engagez pas sur le sentier qui monte vers l'Est en direction des lacs du Mont Coua, mais empruntez celui qui se dirige vers le Sud, en suivant le Doron rive droite. En arrivant en bas du glacier de Gébroulaz le sentier devient plus incertain. Il faut suivre les nombreux cairns et contourner le glacier par la gauche (ne vous aventurez pas dessus!). Le col du soufre (2817 m) vous apparaît bientôt au fond, légèrement à gauche.

Lorsque je suis allé au col du soufre pour la première fois en 1993, le sentier cairné qui y monte le long du glacier était juste au bord de celui-ci. 10 ans après, en 2003, plusieurs dizaines mètres les séparaient, signe du fort recul de la glace. Et les photos que j'ai prises en août 2009 de l'aiguille de Péclet, qui surplombe le glacier de Gébroulaz, montrent qu'il continue toujours à reculer. Nos glaciers alpins sont décidément bien mal en point!

 

 

Du sommet de l'aiguille de Polset (3531 m), vue sur la fin de l'itinéraire de montée

vers le col du soufre (à droite du glacier de Gébroulaz,

du point de vue de l'observateur de la photo) et sur le col lui-même

(dans la zone orangée des cargneules).

Photo d'août 2000

 

Il y a de nombreux chamois et bouquetins dans les environs, alors, restez aux aguets.

Par la forte présence de gypse (blanc) et de cargneules (orangées), le col du soufre tranche avec son environnement, dominé par du gneiss, de couleur grisâtre. En fait, cela fait partie d'une longue bande de gypses et de cargneules qui court du SSO au NNE, et qui émerge par intermittence, en particulier au niveau du col du soufre (point le plus au Sud), du passage des eaux noires, du col rouge, du petit Mont blanc, de la dent du Villard et du Bouc blanc (point le plus au Nord).

 

Du col du soufre, prenez le sentier qui descend vers l'ESE, en direction du lac blanc (2430 m) et du refuge de Péclet-polset (2474 m), dans la vallée de Pralognan. Il est nécessaire de réserver à l'avance pour une place au refuge. Attention, le bivouac est interdit à ses abords.

 

 

Vue du sommet de la pointe de l'Observatoire 3012 m (vallée de Pralognan)

Le col du soufre (zone beige-orangée en haut)

Le lac blanc (au centre)

Le refuge de Péclet-Polset (en bas à gauche)

 

Le lendemain, prenez le chemin vers l'Est pour rejoindre le GR 55, que vous emprunterez vers le Nord. Après avoir descendu un peu plus de 400 m de dénivelé, arrivés à l'altitude de 2040 m environ, prenez le sentier qui monte à gauche (vers l'ONO) en direction du col rouge (2730 m). Le col rouge doit son nom à un affleurement de cargneules, qui appartient à la bande de gypses et de cargneules dont j'ai déjà parlé.

Du col, descendez tranquillement vers le NNO en direction du refuge du Saut.

 

 

Le col rouge (au fond, au centre de la photo),

vu de la montée au col d'Aussois (vallée de Pralognan)

 

 

Du refuge du Saut, le retour à Mottaret s'effectue par le même chemin qu'à l'aller.

Cependant, arrivés au bout de la vallée du Saut, à l'endroit où le chemin de terre descend vers l'Ouest au plan de Tueda, vous pouvez, si vous le désirez, traverser le Doron par un petit pont et emprunter un autre chemin qui rejoint le haut du Châtelet de Mottaret en traversant le bois de la Ramée. Pour plus de détails, lisez mon topo sur la randonnée du lac des fées.

 

 

Contrat Creative Commons
Le contenu de Fruits de passions by Guillaume Humblot est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.



28/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres