Fruits de passions

Fruits de passions

Randonnée en montagne : comment s'y préparer

La pointe de l'Echelle (3422 m), vue du col d'aussois (2900 m)

Massif de la Vanoise, Savoie, fin août 2007

 

Imprudence, préparation insuffisante, etc... l'erreur humaine est statistiquement la première cause des accidents de montagne. La plupart d'entre eux pourraient donc être prévenus par une préparation et un comportement adéquats.

 

Marcheur en Savoie depuis l'âge de 7 ans, je livre ici quelques conseils pour préparer une randonnée estivale en milieu montagnard.

Quand je parle de randonnée, j'entends une marche de plusieurs heures, voire qui s'étend sur plusieurs jours. Je n'y inclus ni la marche hivernale ni la course glaciaire, qui impliquent une préparation spécifique à chacune.

 

 

CHOIX DE L'ITINÉRAIRE

 

Il est fonction de votre niveau et de la météo.

 

Choisissez un itinéraire correspondant à votre niveau. Tenez-compte du vôtre mais aussi de celui de vos compagnons de randonnée, si vous en avez. Si le niveau du groupe est hétérogène, choisissez un itinéraire facile, qui correspond au niveau du marcheur le plus faible (si vous ne voulez pas servir de murs des lamentations à vos copains ou copines pendant toute la marche : c'est le vécu qui parle...).

 

Pour le choix de l'itinéraire, il existe des guides de montagne ou des sites internet (ex : le site de Clovis pour la Vanoise en Savoie, ou Altitude rando) classant les marches par niveau (facile, moyen, difficile, suicidaire, etc) et indiquant leur durée moyenne et le dénivelé.

N'hésitez pas à vous renseigner davantage au bureau des guides de la commune où vous êtes.

 

Le dénivelé, kesaco? C'est la différence d'altitude entre deux points. En montagne, pour calculer le temps nécessaire pour relier deux points, c'est essentiellement cette référence qui est utilisée, en lieu et place de la distance, plus utile en plaine.

Calculez qu'un marcheur moyen met une heure pour monter 250 mètres de dénivelé.

 

Je vous conseille d'acheter la ou les cartes IGN au 1/25000 correspondant aux zones dans lesquelles vous marchez. Cela vous permettra de bien mémoriser l'itinéraire à suivre. Repérez bien les sentiers à suivre, les croisements. Apprenez à lire les courbes de niveau pour repérer les passages difficiles, à forte pente.

Une courbe de niveau est une ligne imaginaire reliant tous les points situés à la même altitude, le dénivelé entre deux courbes étant généralement de 10 mètres (parfois 20). Donc, plus les courbes sont resserrées, plus la pente est forte!

La carte IGN vous sera également fort utile pendant la randonnée, pour vérifier votre itinéraire.

 

 

 


Extrait de carte IGN au 1/25000; les courbes de niveau sont de couleur orangée

 

 

La météo est un également un paramètre fondamental pour le choix de l'itinéraire. Ne comptez pas sur celle du journal de 20 heures de TF1; ce n'est pas la présentatrice qui va marcher (et ça se voit)!

Choisissez plutôt la météo montagne locale (notamment par téléphone). Ecoutez-la régulièrement, et jusqu'à la veille au soir de votre départ, on ne sait jamais.

Plus votre marche est longue, plus la météo doit être sûre et le temps clément. En effet, comme en mer, le temps change très vite en montagne. Ne prenez pas le risque de vous retrouver d'un seul coup sous un orage. Attention à la foudre, surtout sur les sommets ou en zone dénuée d'arbres. De plus, l'eau de pluie rend les chemins très glissants, surtout dans la descente.

Le brouillard est également très dangereux, car il risque de vous faire perdre votre chemin.

 

Si la météo est très favorable, vous pouvez marcher à haute altitude (et même sur plusieurs jours si vous êtes sûr que le beau temps persistera sur toute la durée de votre marche).

Si la météo est mitigée, privilégiez des marches très courtes (une heure pas plus) et uniquement en basse vallée.

Si la météo est franchement mauvaise, sortez le scrabble ou la DS et dites-vous que demain est un autre jour...

 

Si vous prévoyez de marcher dans un parc naturel, renseignez-vous sur la réglementation qui lui est spécifique (ex : interdiction de camper, de cueillir des fleurs, d'introduire un chien dans le parc, etc).

 

Quelques mots sur les glaciers :

 

Sauf dans quelques cas particuliers (petits glaciers sur les bords desquels on peut parfois marcher), ne vous y aventurez jamais sans un guide (ou une personne expérimentée) et sans matériel adéquat (chaussures spéciales pour glaciers, crampons, piolet, baudrier, corde et casque). A moins que vous ne teniez à ce que votre corps soit recraché par le glacier dans quelques centaines d'années et qu'il figure dans la section "homo pseudosapiens imprudentis" d'un musée d'histoire naturelle...

 

 

MATERIEL A PREVOIR

 

Dans l'idéal, pour une randonnée d'une journée, vous devriez emporter le matériel qui suit :

 

- Sac à dos : bien le choisir en fonction de sa morphologie. Il doit être le plus léger possible, mais doit au moins contenir :

  • Carte IGN et topo de la randonnée
  • trousse de premiers secours
  • couteau, à lame escamotable du genre opinel ou couteau suisse pour éviter les accidents bêtes... (si vous l'oubliez, vous aurez l'air malin quand il faudra couper le saucisson ou étaler les rillettes sur le pain...)
  • Gourde d'eau impérative, résistante aux chocs (la mienne est bien cabossée, et pourtant, elle est résistante...)
  • Nourriture :
  • Evitez les aliments qui s'écrasent ou qui "cuisent" dans le sac à dos (si vous tenez aux fruits, prenez-en des secs, du genre abricots secs ou dattes)
  • Pour les pauses, prévoyez des trucs à grignoter contenant des sucres rapides (barres de céréales, par ex)
  • Pensez à prendre un sac plastique pour y mettre vos déchets (la montagne n'est pas une poubelle géante, ne faites pas comme dans "les bronzés font du ski"...)
  • crème solaire (Attention, il y a plus d'UV en altitude, alors, si vous ne voulez pas ressembler à un feu rouge et briller dans le noir la nuit suivante, protégez votre peau...)
  • survêtement et veste polaire. Dans une atmosphère moyennement humide, la température baisse de 6°C  tous les mille mètres de dénivelée (10° C dans une atmosphère sèche 5° C quand il fait très humide), donc, en haut, il peut faire froid... Vous pouvez aussi les mettre au début de la marche, quand il fait encore froid, puis les retirer ensuite pour continuer en T shirt-bermuda)
  • veste coupe-vent (idem)
  • lunettes de soleil
  • Des sandales ou des tongs (pas pour la marche! A laisser dans le sac à dos ou dans la voiture si vous l'avez utilisée pour rejoindre le  point de départ de la rando). Vous serez bien contents de les mettre après la marche, quand vos pieds ressembleront à ceux de Donald Duck.
  • En option :
    • bâtons de marche télescopiques (utiles pour ne pas trop s'esquinter les genoux dans les descentes). On peut les fixer sur certains sacs à dos de randonnée, quand ils ne sont pas utilisés.
    • lampe frontale (pour les randonnées sur plusieurs jours)
    • jumelles, dans l'idéal légères et peu encombrantes (il existe des modèles qui tiennent dans la poche (c'est le cas des miennes, des 8X21)
    • Si vous prévoyez de prendre des photos ou de faire de la vidéo, pensez à prendre du matériel léger et solide. C'est votre dos qui vous dira merci. Evitez donc le gros appareil ultra perfectionné muni d'un objectif ressemblant au canon de 125 mm d'un char T-72... Ou, alors, si vous voulez privilégier la photo, il faut gagner du poids en sacrifiant d'autres choses.
    • gants, si vous montez haut et/ou s'il fait froid
    • Téléphone portable
    • balise de géolocalisation éventuellement (style spot 2), surtout si vous partez seul et dans un endroit peu fréquenté. En effet, à certains endroits en montagne, il n'y a pas de réseau GSM pour les portables classiques.

- Vêtements à porter sur soi :

  • chaussures de randonnée montantes à crochets (évitez les baskets ou toutes autres chaussures, si vous ne voulez pas vous retrouver avec des chevilles en équerre)
  • chaussettes épaisses (sauf si vous faites collection d'ampoules)
  • bermuda ou pantalon spécial randonnée (ces pantalons peuvent se transformer en bermudas, le bas étant escamotable grâce à des fermetures éclair. Comme ça, vous pouvez commencer la randonnée en pantalon quand vous avez froid, et enlever le bas ensuite^^)
  • T shirt
  • Châpeau ou casquette (toujours ce soleil qui tape)

 

 

CONSEILS POUR LA MARCHE ELLE-MEME

 

  • Si possible, partez au moins à deux. C'est plus sûr, surtout si vous empruntez un itinéraire hors-sentier. Si l'un des randonneurs a un accident, l'autre peut aller chercher des secours (rappelez-vous, très souvent, le portable ne capte pas de réseau en montagne).
  • Commencez à marcher tôt, surtout si vous prévoyez une longue randonnée. 7 heures du matin est l'idéal, de mon point de vue. Si possible, la matinée devrait être consacrée à la montée et l'après-midi à la descente. Les avantages de ce choix sont multiples :
    • Ca vous évitera de monter en plein cagnard. Déjà qu'avec l'effort, on a vite chaud, même sans soleil...
    • Cela vous permettra de redescendre tôt l'après-midi, ce qui est préférable, vu qu'en été, le temps se dégrade surtout après midi (la météo n'est pas une science exacte; même si elle prévoit du très beau temps et que l'indice de confiance est élevé, il reste une faible probabilité pour qu'un orage imprévu se déclare juste dans le coin où vous marchez, surtout s'il fait très chaud...)
    • Vous aurez plus de chance de voir des animaux, et de près. Beaucoup (biches, cerfs, chevreuils, sangliers, etc) sortent de la forêt à la tombée du jour et ne la réintègrent qu'en début de matinée. Donc, si vous démarrez tôt, ils seront encore à découvert, alors que, plus tard, ils seront cachés sous les arbres dans la forêt, à l'abri de la chaleur. Pour la faune de haute altitude, c'est le même principe. Le soir, les chamois et les bouquetins quittent les cîmes pour descendre dans les alpages. Au petit matin, ils remontent pour fuir la chaleur, ce qui, souvent, ne les rend plus observables que de loin et aux jumelles (si vous arrivez à les repérer, ce qui est difficile, vu qu'ils empruntent souvent des versants rocheux très pentus).
    • Vous aurez plus de marge de manoeuvre si vous voulez faire un petit détour non prévu à la base. Par exemple, en août 2007, arrivé au col d'Aussois à 2900 m (massif de la Vanoise, voir photo plus haut), j'ai soudainement choisi de pousser jusqu'en haut de la Pointe de l'observatoire. Comme j'étais arrivé tôt au col (vers 10 heures du matin), j'avais largement le temps de faire ce petit détour avant de redescendre l'autre versant du col (la pointe était toute proche et à peine 100 m plus haut en altitude).
    • Si l'un de vous a un accident, mieux vaut que cela arrive vers 13H plutôt que vers 19H. Sinon, la personne accidentée risque de devoir passer la nuit en pleine montagne, ce qui n'est évidemment pas souhaitable...

 

https://static.blog4ever.com/2010/12/454505/artfichier_454505_4047279_201408271451391.jpg

Marmotte

Vallée des Avals

 

  • Marchez sans faire trop de bruit, pour ne pas déranger la faune (certains randonneurs sont plus bruyants qu'un troupeau de mammouths laineux).
  • Il vaut mieux que chacun marche à son rythme, quitte à ce que les plus rapides attendent les autres à des points de rendez-vous fixés à l'avance (aux croisements de sentiers, notamment, pour éviter que certains ne prennent un mauvais chemin)
  • De préférence, les pauses devraient être très courtes (5 min) et vous devriez rester debout, pour éviter de vous refroidir et de perdre votre rythme de marche. Vous pouvez en profiter pour grignoter quelque chose. Il faut surtout boire régulièrement (de l'eau, bien sûr;).
  • Ne forcez pas! Si vous sentez que vous avez trop présumé de vos forces, mieux vaut rebrousser chemin ou revoir vos objectifs à la baisse. Idem si le temps est nettement moins beau que prévu.
  • De préférence, suivez les sentiers. Si vous avez un accident et que vous êtes seul, il y a de bonnes chances pour que quelqu'un finisse par passer près de vous.
  • Ne prenez pas les "raccourcis" qui coupent les virages des sentiers officiels. Ces pseudos-sentiers, qui montent tout droit dans le sens de la pente, deviennent rapidement des canaux privilégiés pour le ruissellement des eaux des pluie, ce qui accélère l'érosion des versants,
  • Si vous avez prévu d'emprunter un itinéraire hors-sentier, vous devez préalablement vous être très bien renseigné sur sa faisabilité. Par ailleurs, dans ce cas, il vaut mieux déjà avoir une bonne expérience de la marche en montagne.
  • Si possible, prévenez une personne de votre itinéraire et de votre horaire de retour. Si elle ne vous voit pas revenir, elle pourra ainsi alerter les secours.

 

CONSEILS POUR LES RANDONNEES DE PLUSIEURS JOURS

 

  • Plus que jamais, soyez sûr de la météo
  • Le bivouac n'est possible qu'en dehors des parcs naturels. Cependant, il est possible, sous conditions, de planter sa tente à proximité de certains refuges  de ces parcs. Renseignez-vous au préalable (consulter cette page du site web du parc de la Vanoise pour la réglementation spécifique à ce parc concernant le bivouac).
  • Si vous souhaitez dormir en refuge de montagne, réservez vos places plusieurs jours à l'avance et prévenez le gérant de l'heure approximative de votre arrivée, surtout si vous êtes seul (toujours pour des raisons de sécurité)... et pensez aux boules quies!
  • Voyez s'il est possible de vous ravitailler en refuge ou en cours de chemin (dans un village, par ex). Ca vous évitera de trimballer des kilos de nourriture les premiers jours. A noter que certains refuges servent des repas.

 

Voilà. J'espère n'avoir rien oublié de trop important.

Evidemment, tout cela semble un peu fastidieux à respecter (très ?? Ah bon, gloups). Mais, croyez-moi, vous n'y penserez plus quand vous reviendrez de randonnée, des étoiles dans les yeux et la tête remplie de beaux souvenirs.

 

 

Contrat Creative Commons
Le contenu de Fruits de passions by Guillaume Humblot est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 Unported.



03/01/2011
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres